Histoire de Campoussy

 

 

HISTOIRE DU VILLAGE

Campo Ursino, Camporcy, Campourcy, Champ de l’Ours, sur un plateau à vocation pastorale, Campoussy émerge en moyenne montagne, tranquille, paisible.

Campoussy occupe une place privilégiée ; menhirs et dolmens attestent d’une occupation très ancienne des espaces. Le paysage est marqué par les différents siècles. Plus près de nous les châteaux de Séquère et de Palmes se dressent non loin du village, le premier au sommet d’une crête, le second se détachant dans la végétation, signes d’un Moyen Âge en expansion démographique.

Quelques rappels

1683, mort de Colbert. Le roi décide d’être son premier ministre. Très autoritaire, il n’a pas le génie gestionnaire de son ancien ministre. Le fondement de sa politique intérieure repose sur l’action des intendants dans les provinces, généralités et sénéchaussées. Ceux ci ont pour mission de remplir les caisses du Roi qui a besoin de beaucoup d’argent pour sa politique extérieure. Les pays de langue d’Oc ont une organisation très particulière. Ici, le droit « pas de terre sans seigneur » n’a aucune valeur. C’est plutôt « pas de seigneur sans titres ». Dans de nombreuses paroisses, les alleux - les terres non soumises aux droits seigneuriaux sont souvent plus importants que les terres seigneuriales. C’est le cas à Campoussy. Par ailleurs, de nombreuses paroisses n’ont aucune organisation. Le curé n’a aucun pouvoir. Il n’est que le guide spirituel des habitants. Certes, le dimanche, il annonce aux fidèles les édits royaux, mais c’est tout. L’intendant n’a donc aucun interlocuteur dans les paroisses, d’où la volonté royale de doter chaque communauté d’une organisation administrative à l’image du pouvoir royal très centralisé.

A Campoussy, la volonté royale s’exprime par la désignation d’un Consul en 1686 (dix ans avant le blason), il s’agit d’Antoine Uteza. La désignation du Consul se fait à plusieurs niveaux par tirage au sort parmi les propriétaires les plus importants, en principe le matin du jour de Noël après la messe. 1686 est le début de l’histoire administrative du village qui se traduit par des actes. Uteza est un Consul entreprenant. Il décide la réalisation de la place (plus que tricentenaire !) et celle d’une fontaine d’eau douce. Laquelle ? Le puits de la place ? Le Pou Nou ? Foun de la Bille ? Autre manifestation du Consul, les armoiries du village.
Le blason (1696) d’azur, à un pal composé d’argent et de gueules de huit pièces. Il est celui de la communauté des habitants du village et non pas celui de la paroisse. C’est un blason laïque, très surprenant pour le XVIIe siècle. L’explication est à trouver dans l’histoire politique du village en relation avec la politique du royaume. L’affirmation de l’existence d’une communauté serait la lointaine manifestation de la politique centralisatrice de Louis XIV.
Que signifient ces armoiries ? De nombreuses lectures sont possibles, en voici une : l’azur = le royaume ; le pal divisé en huit pièces = les alleux ; les gueules = les terres du seigneur. Ce qui peut vouloir dire « le territoire de Campoussy appartient bien au royaume mais est partagé également en terres libres (alleux) et en terres seigneuriales ».

La communauté

Quelle est son importance ? On sait très peu de choses avant le XVIIIe.
En 1367, on dénombre neuf feux au village et en 1686 une petite place publique et une fontaine d’eau douce qui existe toujours aujourd’hui.
L’abbé Théodore avance 600 habitants dans la deuxième moitié du XVIIIe.
En 1750, le curé Condance dispose de 900 livres de revenu. La taille représente 935 livres. Le village abrite trois maréchaux (mulets et ânes), un tailleur et un tisserand. La communauté est prospère. Les activités les plus importantes étant : la vigne, les prairies et l’élevage du mouton.
300 habitants en 1789, semble plus près de la réalité. Le premier recensement fiable date de 1818, il donne 241 habitants.

L’Église

L’Église primitive romane a été bâtie fort probablement par les moines de l'abbaye Saint-Michel de Cuxa, à la fin du XIe siècle ou au début du XIIème, comme celles de Séquère, de Palmes et une autre près de Sournia... (En savoir plus: Voir page Église)

 

eglise-campoussy-autel.jpg